Deux listes de miliciens du groupe DAS
Article mis en ligne le 6 juin 2008
dernière modification le 4 mai 2012
logo imprimer

Sources : Archives IISG, FAI 1 ; traduit de l’allemand par nos soins

Nous mettons à disposition des listes de miliciens appartenant au Groupe International de la colonne Durruti et contrôlés par le DAS.
Listes établies par le DAS en janvier 1937
(déjà publiées dans « Les Fils de la nuit » )
 
[Sources : Archives IISG, FAI 1 ; traduit de l’allemand par nos soins ]
 
 
« Liste des camarades qui sous le contrôle du DAS sont allés au front avec le Groupe International, et qui n’y sont plus présents actuellement. Liste établie à la fin de la dernière période de permissions. D’éventuelles erreurs ne sont pas exclues.  »
 
 
BARTLING, Kurt : apparemment entré dans le « Todesbataillon » [bataillon de la mort italien]
SCHREYER, Gottfried : blessé pour au moins un mois.
GORG, Karl : D.U. parti en France
HEILIGER, Franz : blessé
KOKES, Adolf : expulsé
WIENHOLD, August : au foyer des émigrants âgés.
ZIMMERMANN, Walter : a refusé de revenir au GI. S’est à nouveau disputé et se trouve à l’Hôpital militaire.
KOKES, Léopoldine : expulsée
LASSEN, Alfred : soi disant parti dans une autre unité.
THOMA, Hans : en permission en France. Ne se soucie pas de rentrer.
LIPFERT, Fritz : blessé au pied, à Barcelone
EBERHARDT, Ernst : très malade, en traitement.
WEBER, Fritz : D.U. en France
KAISER, Karl : en traitement à Barcelone (A)
GIERKE, Walter : expulsé
PALULAT, Hermann : perdu
BOEHM, Karl : expulsé vers la France
BENNER, Fritz : parti du front , malade.
LOESAUS, Karl : parti
GIERHT [sic], Madeleine : à Barcelone
UHRBAN, Philipp : blessé, à Barcelone.
OHR, Willi : stationnement inconnu.
HONECKER, Rudolf : parti pour la France, pas revenu.
WETTLAUFER, Albert : exclu du front [pour raison politique].
HEINZ, Oskar : blessé, à Barcelone.
TESCHKE, Alfons : blessé, à Barcelone.
BOROSTOWSKI, Willi : blessé, à Barcelone
RUDOLF, Paul : travaille dans le restaurant du Groupe.
LEHMAN, Werner : D.U. n’est pas rentré de Belgique
VOLKERT, Georg : parti on ne sait où
SCHOBER, Martin : idem
HANEL, Wenzel : idem
v.d. LOHE, Anton : idem.
CHOQUETTE, Simon : tombé au front
STERNHEIM, Lazar : parti dans les Brigades Internationales sans l’avoir annoncé.
MIKENAUER, Mischa : pas d’explication
GIESKE, Werner : a demandé à partir.
SCHWIENTECK, Hermann : parti dans une autre section.
HAENDEL, Hans : malade à Barcelone.
 
 
Barcelone, le 4 janvier 1936 [1937].
 
Inventaire des camarades[1] contrôlés par le Groupe DAS dans les milices. Etabli le 20 janvier 1937.
 
 
I. Groupe International Division Durruti.
 
AEPPLI, Jacob (S)
BADER, Alois (D)
BAHLKE, Henri (D)
BERGER, Alfred
BERNAUER, Theodor
BOEHME, Kurt
BORTZ, Heinrich
BRAUNER, Karl
BRINKMANN, Georg
BRUHNS, Helmuth
EICHMANN, Heinrich (S)
EY, Edgar (nom rayé, in Gelsa)
EY, Harry (nom rayé, in Gelsa[2])
FISCHER, Emanuel (D)
GALANTY, Ernst (D)
GERNSHEIMER, Georg
GIERTH, Hermann (D)
GILLOT, Régis (Fr)
GMUER, Edwin (S)
GOERTEMAKER, Dietrich
GROECHENIG, Alois (D)
GRYALVO, Fernando (Sp)
GUERNDT, Paul
HAAG, Theodor
HAMANN, Karl
HAMELINK, Peter (Holländer)
HARLEY, Ralph (E) [?]
HOPF, Primus
JANSSON, Oloff (Su)
JOSEPH, Willi
KLEMENT, Ernst
KRAFFT, Waldemar
KUMMER, Emil (S)
KWANT, Herbert nom rayé, vermisst [disparu]
LAMOTTE, Christian (Louis)
LÄTT, Nisse (Su)
LEDERMANN, Hans (S)
LORK, Willi (
LUDWIG, Heinz
LUSTICA, Antonio (Sp)
MAJEWSKI, Otto (D)
MARSCHL, Franz (Oe)
MICHAELIS, Michel [D]
MUGGLI, Richard (S)
OSTROGA, Kurt (D
PIKK, Hermann (Estländer) [Estonien]
PUIG, Juan ? (Sp)
RAU, Heinrich
RAUSCH, Hugo nom rayé  Grupo de Ingenieros a Gelsa
RAUSCHENBERGER, Norbert
REITMAYER, Franz
RITTER, Franz (S)
RYBKA, Oskar (D)
SANER, Ernst (S)
SCHEUNGRAB, Josef
SCHMIEDEL, Paul
SCHREIBER, Robert
SCHREIZ ?, Anton (D ?)
SCHWARZ, Christian nom rayé, Aufenthalt unbekannt [stationnement inconnu]
SCHWARZ, Jean
STOCK, Jules
TARGOWNIK, Liejbus (Staatenlos) [apatride]
THALMANN, Klara (S)
THALMANN, Paul (S)
TOEWE, Otto
VESPER, Hans (D) [sans doute le « Suédois » amputé dont parlent Kirschey et Lätt, qui le prénomment : « Jack ».]
VOGT, Fritz nom rayé Kaballerie in Montegrillo
WALTER, Armin (S)
WIELAND, Hans
WIESE, Franz
WITTFOHT, Walter
ZIMMERMANN, Oskar (D)
 
 


[1] [ D : Allemand ; S : Suisse ; Su : Suédois ; Fr : Français ; Sp : espagnol ; Oe : Autrichien ]
[2] « In Gelsa » indique qu’ils ont refusé la militarisation du GI et qu’ils ne l’ont pas suivi dans ses nouveaux quartiers à Pina.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59