logo article ou rubrique
LA PRESSE ANARCHISTE DIGITALISEE
Visites : 230 - Popularité :
9%
logo imprimer

LA PRESSE ANARCHISTE DIGITALISEE (article en évolution)

Petit aperçu

Photo : Senya Fleshin

Il existe toujours plus de sites qui ont numérisé quantités de journaux, de revues et de livres anarchistes, et qui mettent aussi à disposition des archives utiles pour l’histoire critique.

Pour la presse anarchiste en langue française on ira voir sur

le monumental site du collectif Archives Autonomies : FRAGMENTS d’HISTOIRE de la GAUCHE RADICALE : http://archivesautonomies.org/

"Notre collectif se donne pour objectif de diffuser des documents de la gauche radicale et/ou extra-parlementaire en vue de rendre possible toute réappropriation de ces productions écrites, orales, audiovisuelles et graphiques par des individus ou des collectifs intéressés par des pratiques et des discours de rupture avec l’existant."

Ce collectif lance un appel à l’aide pour traduire ou rédiger des notes accompagnant les documents, et donne la liste des archives du mouvement révolutionnaire qu’il recherche.

On pourra aussi consulter le site La presse anarchiste :http://www.la-presse-anarchiste.net/
Contact : vincent.dubuc@cegetel.net
Où sont mis à disposition journaux et revues anarchistes puisés, entre autres, sur le site de la Bibliothèque Nationale : https://gallica.bnf.fr/

Les hispanisants trouveront de la matière intéressante et précieuse sur ce site (en espagnol et en catalan) : cedall.org

« Le cedall est un Centre de documentation pour la diffusion de la mémoire historique antiautoritaire et libertaire des processus historiques intervenus dans l’État espagnol tout au long du XXe siècle. »

Nous signalons tout particulièrement la mise en ligne (à terme) de tous les numéros de Solidaridad Obrera :
ÉPOCA 1. 1907-1909
ÉPOCA 2. 1910-1911
ÉPOCA 3. 1913-1919
ÉPOCA 5. 1923-19244
SOLIDARIDAD PROLETARIA. 1924-1925
ÉPOCA 6. 1936-1939

Première page du numéro de la Soli du 24 juillet 1936, le premier paru à Barcelone après les combats du dimanche 19 juillet 1936.

En outre des articles inédits, des revues, des livres sont mis régulièrement à disposition sur ce site incontournable.

Et pour finir le site qui recense les sites : Lidiap List of digitized anarchist periodicals :
https://www.bibliothekderfreien.de/lidiap/eng/
On y trouve les liens vers quantités de journaux et de revues internationaux, parus dans diverses langues aux XIXe et XXe siècles Une mine !

Livres et textes

Le site du CATS (Collectif Anarchiste de Traduction et de Scannerisation) de Caen créé en janvier 2011 semble avoir arrêté ses activités. Un lecteur nous informe que l’on trouve ses textes en PDF sur ces sites

https://fr.scribd.com/user/40850447/Nofullname9870
https://fr.scribd.com/lists/3659797/Brochures-du-Collectif-anarchiste-de-traduction-et-de-scannerisation-de-Caen

Racines et Branches. Un regard libre sur les formes anti-autoritaires d’hier et d’aujourd’hui. La presque totalité des pages sont des traductions inédites (et amateurs) de textes majoritairement anglophones :
https://racinesetbranches.wordpress.com/ouvragesdocumentsarticles-en-lignes/

Le site ANARLIVRES vaut aussi le détour :
http://anarlivres.free.fr/index.htm
et
https://fr.calameo.com/accounts/1407630

Il existe depuis 2001 et aujourd’hui plus de neuf cents occurrences sur quelque dix mille titres référencés sont téléchargeables.
On signale particulièrement la page qui regroupe les travaux universitaires traitant de l’anarchisme.
D’autres regroupent les livres et brochures, rédigés individuellement ou collectivement, dont l’auteur ou les auteurs restent à ce jour anonyme(s), ou publiés par une organisation clairement identifiée.
Une autre regroupe les livres et brochures (actes de colloque, numéros spéciaux de revue, catalogues, etc.) dont les auteurs sont multiples, bien qu’identifiés dans chaque document.

Les archives mises à disposition

Le site Archives anarchistes se présente comme un centre virtuel d’archives du mouvement anarchiste : https://anarchiv.wordpress.com/category/a-propos/

« Il n’existait pas d’endroit où rassembler des archives sur le mouvement anarchiste, dispersées un peu partout et donc peu accessibles : archives départementales, archives nationales, archives de la préfecture de police de Paris, archives de la ville de Paris, archives de l’outre-mer, archives privées. Pour le chercheur ou le curieux de la riche histoire de l’anarchisme, il fallait donc prendre son bâton de pèlerin pour consulter ces documents… »

Ce site offre des documents parfois commentés et analysés comme celui sur la CGT-SR par Claire Auzias [1]

Les Giménologues, le 17 septembre 2018


Évènements à venir

Pas d’évènements à venir
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10