« Les Giménologues ont dix ans »

Le 23 septembre 2016 au Centre Ascaso Durruti de Montpellier
dimanche 11 septembre 2016
popularité : 16%

Vendredi 23 septembre 2016 :
Rendez-vous au Centre Ascaso Durruti
de Montpellier dès 18 h 30
« Les Giménologues ont dix ans »

Myrtille et Vincent viendront fêter dix ans de giménologie.

18 h 30 : projection de photos

19 h 30 : Pause avec un petit « Fallait-pas »chacun apporte un petit truc à manger et à boire)

20 h 30 : Myrtille et Vincent racontent :

« Nous reviendrons sur le chemin parcouru depuis la sortie du feuilleton radiophonique en 2005, et sur les nouveautés contenues dans la réédition des Fils de la nuit parue chez Libertalia en juin 2016 (dont le CD du feuilleton justement).

Nous évoquerons notre travail de fonds et le matériau accumulé au fil des ans (témoignages, documents d’archives, liens avec d’autres travaux, recensions etc.) sur notre site, dont le volume a fait écrire à François Godicheau que nous proposions rien de moins qu’une « discussion permanente sur la révolution espagnole. »

Lors des présentations que nous fîmes après 2006, nous rencontrâmes tant des compañeros (ou fils et filles de) désireux que l’on parle de leur parcours que nous avons décidé de publier avec L’Insomniaque un deuxième livre : A Zaragoza o al charco !
C’est avec Petra, Engracia, Emilio, Hélios, Isidro et Antoine que nous avons tenté une fois encore d’articuler les histoires particulières et l’analyse des questions collectives.

Les deux livres se complètent : le second s’aventure cette fois au sud de l’Ebre, (face à Belchite), au sein de la colonne milicienne venue de Barcelone et conduite par Antonio Ortiz (membre du groupe Nosotros). Autant la personnalité de Durruti a été portée au pinacle et sacralisée, autant celle d’Ortiz a été expédiée dans les poubelles de l’histoire.

Et nous avons ajouté des développements de notre cru sur deux thèmes qui nous paraissent essentiels quand on se penche sur le processus révolutionnaire qui eut cours dans l’Espagne des années trente : le projet de société communiste libertaire, et la polémique, toujours entretenue aujourd’hui, sur une supposée cruauté spécifique des anarchistes espagnols ».

Et le vendredi 30 septembre à 20 h 30, le CAD proposera une Soirée « ALTARRIBA »

Antonio ALTARRIBA viendra nous parler des deux BD « L’art de Voler » et « L’aile brisée » dont il est le scénariste.

- « L’art de voler » (dessinateur : KIM) sortie en 2011

Bon, c’est l’heure...
L’heure de s’envoler... Le 4 mai 2001, le père d’Antonio Altarriba, âgé de 90 ans, saute du quatrième étage de sa maison de retraite... En relatant son existence intimement mêlée aux tempêtes qui ont ravagé l’Espagne et l’Europe du 20e siècle, son fils rend un vibrant hommage au courage, aux idéaux vaincus et à l’art si difficile de voler...

- « L’aile brisée » (dessinateur : KIM) sortie en avril 2016
Lorsque sa mère meurt en 1998, Antonio découvre le secret qu’elle a caché toute sa vie : un bras blessé dont elle n’a jamais pu se servir normalement... Partant de cette révélation liée à un terrible drame de naissance, il raconte le siècle au féminin dans une Espagne dure et cruelle. Un hymne aux souffrances, à l’émancipation et au courage des femmes...

CAD & Les Giménlogues, 8 septembre 2016


Centre Ascaso Durruti, Montpellier
6 rue Henri René
34000 Montpellier
Tel : 04 99 52 20 24
https://ascaso-durruti.info/


Brèves

25 mars - Decazeville • samedi 25 mars

« 19 juillet 1936 : La révolution espagnole »
avec la participation de François Godicheau, (...)

2 mars - Charla aux archives de Sant Feliu de Llobregat

Le 2 mars 2017 à 19 h.
Lire l’article

15 février - Soirée giménologique à St Gaudens en Comminges

Dimanche 26 février 2017
Rendez-vous à 18 heures 30 au Cinéma Le Régent
Lire (...)

13 janvier - Les Giménologues à Bruxelles

Conférence – débat
LES ANARCHISTES PENDANT LA GUERRE D’ESPAGNE
Le vendredi 13 (...)

5 janvier 2016 - 
Alba Balestri présentera son livre à Marseille le 10 janvier 2016

La section italienne de la colonne Ascaso.
Hommage à Nino Balestri et à ses copains.
Le (...)