Nous avons eu l’occasion de revoir les animateurs de l’émission de radio Demain le grand soir
Suites de la charla à St Pierre des Corps (Tours)
Article mis en ligne le 3 septembre 2016
dernière modification le 11 septembre 2016
logo imprimer

Suites de la charla à St Pierre des Corps (Tours) [1]
Nous avons eu l’occasion de revoir les animateurs de

L’émission de radio Demain le grand soir qui a dédié cinq émissions à la révolution espagnole de 1936.

« En juillet 2006, l’émission Demain Le Grand Soir a décidé de commémorer à sa façon la révolution espagnole de 1936.
À cette fin, elle a invité à l’antenne Edouard Sill, un ancien étudiant en DEA d’histoire contemporaine, qui a particulièrement travaillé sur la question des volontaires internationaux lors de cette révolution.
Les quatre émissions qui suivent en 2016 permettent de retracer une épopée dont l’histoire a été régulièrement cachée ou calomniée par les tenants de « l’histoire officielle », qu’ils soient de gauche comme de droite.
Elles sont illustrées par une quinzaine de chansons de l’époque, en versions originales ou retravaillées par des groupes rock.
Ont participé à ces émissions Stéphane Auger, Céline Gil, Magali Sabio, Edouard Sill et Eric Sionneau.
Bonne écoute ! »

http://demainlegrandsoir.org/spip.p...

Les Amis de Demain le Grand Soir.
14 allée des Closeries
37520 La Riche
Mail : demainlegrandsoir(arobase)gmail.com

Emilio Marco, une grande page d’histoire

Le fils d’Emilio, James (au micro) a remercié l’assistance pour ses témoignages spontanés.

Par ailleurs le quotidien La Nouvelle République du 29/06/2016 a rendu compte de la séance à la médiathèque St Pierre des Corps organisée par le collectif retirada37.com :

« Samedi 25 juin, la bibliothèque municipale a rendu hommage à Emilio Marco, figure très appréciée et regrettée de la commune.
Arrivé en France en 1939, après sa participation à la guerre d’Espagne, il décède en 2013, à l’âge de 92 ans, après avoir été l’un des principaux artisans de l’aménagement du quartier de la Galboisière et avoir milité dans de nombreuses associations locales.

Le président de Retirada 37 (Luis Lopez) a ainsi affirmé l’importance de faire vivre les valeurs et mémoires des républicains espagnols.

Et, preuve de la place qu’a laissée Emilio dans les mémoires, la présence de Patrick, venu spécialement de Dieppe (Seine-Maritime) lorsqu’il apprit, le matin même, la rencontre programmée [2].

Le contact avec le public s’est déroulé en deux étapes : la première, par James, le fils d’Emilio, destinée à recueillir les témoignages de ceux qui ont eu la chance de connaître son père, puis un échange avec l’écrivaine Myrtille Gonzalbo, autour de son ouvrage A Zaragoza o al charco !, dans lequel elle retrace l’histoire du combat libertaire à travers les témoignages de rescapés ou de leurs enfants. Pour débuter l’aventure, c’est Marie-France Beaufils, sénatrice-maire, qui a ouvert le bal des hommages : Emilio, je le connais pour sa vie et son implication à Saint-Pierre et, avec mon père, ils cultivaient ensemble leurs jardins, mais je souhaite découvrir aujourd’hui une autre facette de son histoire. Elle fut ensuite rejointe par d’autres membres de l’assistance, dans des moments plus émouvants les uns que les autres qui dressèrent le portrait d’un homme très attachant : Pour les enfants, Emilio représentait la cité. Emilio, c’est une histoire d’amitié. Un petit bonhomme qui a vécu une grande page d’histoire. Un type extraordinaire et un super-copain qui poussait en plus très bien la chansonnette à l’occasion de fêtes. »

Les Giménologues, 30 8 2016

Notes :

[2Plusieurs membres de sa famille originaire de Falset ont connu Emilio (note des Giménologues)




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59