RANIERI Pietro

Nous avons déjà parlé dans "Les Fils de la nuit" de cet anarchiste italien parti rejoindre la colonne Ascaso sur le front d’Aragon. Il intégra ensuite la colonne Durruti. Il serait mort à la bataille de Farlete le 8 octobre 1936, où plus sûrement à celle de Perdiguera le 16 du même mois, deux lieux où fut engagé le Groupe International de la colonne Durruti.

RANIERI Pietro

Nous complétons sa biographie française en intégrant des éléments fournis par Rolf Dupuy* et par la Biblioteca Franco Serantini, et notamment des photos :
http://www.bfscollezionidigitali.org/entita/14518-%E2%80%8Branieri-pietro/

Né a Sant’Agata Feltria (Rimini) le 30 janvier 1902 de Siro et Anita Rossi. Peintre. Sa famille émigre à Ancône et vit dans le quartier populaire de Tavernelle, d’imprégnation anarchiste.

Militant de la jeunesse anarchiste d’Ancône, Pietro Ranieri participe activement en 1920 au mouvement de révolte de la caserne Villarey. Après son écrasement, il se réfugie à San Marino, puis à Rimini, avant de revenir à Ancône en 1922. Responsable du groupe Arditi del Popolo de son quartier, il oppose une résistance farouche lors de l’invasion de la ville par les bandes fascistes au mois d’août 1922. Une fois la ville tombée aux mains de ces derniers, il parvient à gagner Gênes, et à embarquer clandestinement pour la France.
En octobre 1935, après avoir blessé pour des motifs politiques son chef de chantier à Marseille - ou après une bagarre avec des fascistes italiens à Boulogne-surSeine, selon d’autres sources -, il est expulsé de France. Il gagne Barcelone d’où on le refoule rapidement parce que sans papiers. Il revient en Espagne au lendemain de la victoire du front populaire en février 1936. Dès le début de la guerre civile il intègre la section italienne de la Colonne Ascaso, puis le Groupe international de la Colonne Durruti.

Pietro Ranieri a certainement été tué le 16 octobre 1936 sur le front d’Aragon lors des combats de Perdiguera.

Note :
* http://www.militants-anarchistes.info/spip.php?article4967

Sources :
Dizionario biografico degli anarchici…, op. cit. (Notice de R. Lucioli)
Adunata dei Refrattari, 14 février 1942
L’Espagne Antifasciste, n° 20, 16 novembre 1936
http://www.antifascistispagna.it/?page_id=758&ricerca=1323

Photo de Ranieri jeune (?) : http://www.bfscollezionidigitali.org/entita/14518-%E2%80%8Branieri-pietro

Photo de Ranieri milicien en Espagne à gauche ; avec « Bianchela » = il s’agit peut être de Bianchella Albano, tombé aussi à Farlete ou à Perdiguera : http://www.antifascistispagna.it/?page_id=7&ricerca=7

Photo de Ranieri milicien en Espagne (à droite) avec Anacleto Sartori.
Légende : Ritratto di due combattenti della Colonna Ascaso con i fucili che indossano la prima versione della divisa delle Milizie Popolari. Da sx : Sartori Anacleto e Ranieri Pietro
Source : http://www.antifascistispagna.it/?page_id=7&ricerca=1656
Fondo archivistico : Archivio dell\’Associazione Italiana Combattenti Volontari Antifascisti di Spagna

Sur le communiste Anacleto Sartori, né en 1903 et mort sur le front de Madrid en 1937 voir : http://www.antifascistispagna.it/?page_id=758&ricerca=2695
Et
http://sidbrint.ub.edu/ca/content/sartori-anacleto

Les Giménologues 19 août 2020