Durruti dans le labyrinthe. Miguel Amoros.
Article mis en ligne le 20 mai 2007
dernière modification le 17 janvier 2013
logo imprimer

La version française de son "Durruti en el laberinto" paru en juin 2006 est maintenant disponible en France chez les Editions de l’Encyclopédie des nuisances.

Dans ce petit livre bien rempli, l’auteur [1] suit pas à pas en Aragon puis à Madrid l’action de l’anarchiste Buenaventura Durruti et celle des miliciens de sa colonne durant le bref été de l’anarchie (de juillet à novembre 1936). Il met en évidence comment la perspective révolutionnaire qui était en jeu dès le départ de la colonne vers Saragosse a été communément éclipsée par la mort de Durruti et par ce que l’on a appellé les funérailles de l’utopie. Car à partir de là, la personnalité et la démarche de cet homme d’action seront transfigurées par les impératifs de ce que Miguel Amorós nomme la politique extérieure de la CNT. Durruti n’est plus qu’un héros mort au champ d’honneur de la politique collaborationniste de la Confédération envers l’Etat républicain.

A partir de données éparses et pour certaines inédites [2], ce travail minutieux donne à voir comment Durruti s’engagea dès la fin juillet 1936 dans un labyrinthe complexe où les questions logistiques d’un front improvisé furent contrariées par les intrigues contre-révolutionnaires, elles-mêmes favorisées par les intérêts divergents des dirigeants anarchistes. Après que Durruti eut fini ses jours dans le piège madrilène, la marche forcée dans le même labyrinthe va épuiser et exaspérer des milliers de libertaires espagnols et internationaux engagés corps et âme dans la révolution et résistant à la militarisation des milices sur le front d’Aragon. Et quand la stratégie visant à séparer et contenir le processus révolutionnaire qui accompagnait encore parfois la résistance des miliciens butera sur les barricades des insurgés de mai 1937, la CNT mettra tout son prestige dans la balance pour convaincre sa base que la seule voie sans issue est maintenant, en somme, la révolution. Désormais, comme l’avait douloureusement pressenti Camillo Berneri, entre Burgos et Madrid, il n’y aura plus que Moscou...

Les Giménologues, 26 août 2006.

(Introduction à l’édition espagnole).

Durruti dans le labyrinthe. Miguel Amorós. Paru le : 18/05/2007. Editeur : ENCYCLOPEDIE DES NUISANCES. Isbn : 978-2-910386-25-2 / Ean 13 : 9782910386252. 12,00 €.

Notes :

[1qui a publié en 2003 « La révolution trahie. La véritable histoire de Balius et des Amis de Durruti ». Editions Virus, Barcelone.

[2Actes de réunions des Comités de la CNT, articles de presse de l’époque, témoignages de militants…




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59