« Émilio, l’écho d’autres pas »

à Bordeaux le 3 juin à 20h30
dimanche 13 mai 2012
popularité : 9%

L’Institut Cervantes de Bordeaux projettera le film d’Enric Miró [1] à Bordeaux le 3 juin à 20H30 au Cine Utopía, 5 Place Camille Jullian.

Nous avons rencontré Emilio Marco, devenu notre grand ami, lors d’une présentation des « Fils de la nuit » à Tours en 2006.
Ancien milicien de la colonne Ortiz, ce libertaire né en 1921 à Falset (Catalogne) nous a raconté maints d’épisodes de son existence ; un livre est en cours avec sa collaboration active. Il vit actuellement à St Pierre-des-Corps.

Nous signalons également l’existence d’un autre film basé sur le parcours d’Emilio après 1939 en France, notamment dans le camp de Vernet d’Ariège :

A posteriori

Auteur(s) : Maëlle Maugendre
Réalisateur : Maëlle/Mickaël Maugendre/Foucault
Producteur : Autoproduction (financement du Défi-Jeune des Pays de la Loire et du dispositif CLAP de la ville de Nantes)
2011/FRANCE/61 minutes

Résumé
« Soixante-dix ans après, Émilio et François, deux anciens réfugiés espagnols évoquent les diverses étapes qui ont marqué leur exil en France : le passage de la frontière en 1939, leurs internements successifs dans les camps, leur participation à la Résistance et leur intégration dans la société française. Émilio se déplace à travers ces lieux de mémoire, ou ce qu’il en reste, et nous conte par bribes les souvenirs qu’il en a. François, le deuxième personnage du film, est absent. Pour quelle raison n’est-il pas venu ? Nous ne le saurons pas, mais une voix racontant son histoire nous accompagne tout au long du film. Une voix qui résonne avec celle d’Émilio, mais qui parfois s’en écarte, jusqu’à la dissonance. A posteriori est un documentaire sur la mémoire, sur les mémoires. Il traite de la difficulté de se souvenir d’événements occultés de l’histoire officielle et dont peu de traces matérielles sont conservées. Il souligne les tentatives de certains acteurs locaux pour faire vivre cette mémoire individuelle et collective. En s’attardant sur les propos singuliers que tiennent Émilio et François sur leurs expériences passées, ce documentaire interroge le rapport que deux hommes entretiennent à leur mémoire ».

Les Giménologues, 9 mai 2012


[1« Je me présente : je m’appelle Enric et ces dernières années j’ai connu Émilio, un anarchiste exilé en France. De notre rencontre, en plus d’une belle amitié, est né un film : « Emilio : El eco de otros pasos » [« Émilio, l’écho d’autres pas [1] »]. C’est un peu l’histoire de sa vie quotidienne, au moment où il absorbe les dernières gorgées de sa vie, et de sa lutte pour maintenir la flamme de la mémoire de son passé libertaire. Son invalidité le confine dans son petit appartement, et le téléphone est l’ultime arme qu’Émilio empoigne pour survivre. » Enric Miró, cinéaste barcelonais
Fiche technique :
Título : Emilio, el eco de otros pasos
Director/a : Enric Miro
Año producción : 2011
Formato : dvd
Duración : largometraje - 90 min
País producción : Espana
Subtitulado : francés

[1] Allusion au livre de Juan Garcia Oliver « El eco de los pasos ».


Brèves

7 septembre -  Publication des souvenirs de
Josep Llados

Josep LLADOS TARRAGO
Guerre et Exil d’un Républicain Espagnol
Bergerac, auto-édition 2010 (...)

7 septembre - Appel à SOUSCRIPTION
à paraître en octobre 2014

A chacun son exil
Itinéraire d’un militant libertaire espagnol
d’Henri Mélich (...)

1er septembre - L’écho des pas
de Juan Garcia Oliver
à paraître en octobre 2014

Lire la présentation de la prochaine publication
de L’écho des pas
de Juan Garcia Oliver (...)

3 février - FESTIVAL DE LA BANDE DESSINÉE à Elne (Pyrénées-Orientales)

Cette année le 12ème FESTIVAL DE LA BANDE DESSINÉE
se déroulera à la maternité Suisse (...)

4 février 2013 - Barcelona el 7 de febrero

La próxima presentación del libro
Los hijos de Lucas Gutiérrez López
Una historia de la (...)